Association SOS Amitié - Nice
SOS Amitie - Nice Cote d'Azur
Un mal, des mots.
Association SOS Amitié, Logo triptique
Association SOS Amitié - NiceAssociation SOS Amitié - NiceAssociation SOS Amitié - NiceAssociation SOS Amitié - NiceAssociation SOS Amitié - NiceAssociation SOS Amitié - NiceAssociation SOS Amitié - Nice
Notre actualité

Documentation

Al-Anon / Alateen
Al-Anon/Alateen : association d’écoute spécifique 

Une des plus anciennes associations françaises s’est donné pour mission d’aider les parents et les proches de personnes alcooliques en leur proposant des groupes d’écoute et de parole. 

L’alcoolisme est reconnu comme une maladie dont l’un des symptômes est un besoin incontrôlable de boire. Il provoque chaque année la mort de 50 000 Français, soit 9% des décès. Quand cette maladie est installée, elle ne se guérit pas. Le seul moyen de l’enrayer est l’abstinence totale. Cette addiction pèse lourdement sur toute la famille ; toutefois, la seule personne qui peut décider l’alcoolique à arrêter de boire est lui-même. Ceux qui en sont  les plus affectés sont les plus proches. Ils essaient, souvent sans succès, de contrôler la consommation, se sentent responsables et culpabilisent. Ce sont ces difficultés qui ont amené les familles et amis à se regrouper, à mettre en place des structures d’aide et de partage : Al-Anon et Alateen, qui concerne les jeunes entre 12 et 18 ans, sont nées de ce besoin.
Elles ont été créées en 1951 aux Etats-Unis et en 1962 en France. On compte actuellement plus de 30 000 groupes dans le monde, répartis dans 112 pays, dont 200 en France, où ils sont soumis à la loi de 1901.
Ces groupes sont constitués de parents et amis de personnes alcooliques. Leurs expériences, à la fois semblables et singulières, ont un lien commun essentiel : la vie de chacun a été profondément affectée par l’alcoolisme d’un proche, et c’est parce qu’il y a ce lien essentiel que ces réunions apportent une aide précieuse à chaque participant, par l’accueil et le réconfort des familles, la compréhension, le non jugement et les encouragements à la personne alcoolique.
Quand on sait qu’en moyenne l’alcoolisme d’une personne en affecte au moins quatre autres, on voit que ce problème touche un grand nombre d’individus. 
Cette fraternité – c’est ainsi que l’association se définit – est caractérisée par l’absence d’appartenance politique ou religieuse. Toutefois, Al Anon se définit comme une fraternité à caractère spirituel. Les  discussions sur les croyances religieuses spécifiques sont exclues, mais les « douze étapes », une espèce de prise de conscience par l’alcoolique de sa situation et de sa volonté d’agir, l’incitent à trouver une « puissance supérieure » à lui-même, désignée par le mot Dieu, pour l’aider à résoudre ses problèmes et à trouver la sérénité.
Les membres n’ont aucun frais d’inscription ni cotisation ; ils participent aux dépenses du groupe dans la mesure de leurs moyens.
Les réunions se succèdent à un rythme défini, une, deux ou trois fois par mois, un jour déterminé de la semaine, dans un lieu extérieur et neutre, par exemple la maison des associations. Notons que les réunions Alateen sont préparées par les adolescents eux-mêmes, guidés par un membre adulte de l’association.
Le fonctionnement de celles-ci est basé sur deux principes : l’anonymat et l’écoute.
L’anonymat est un des principes de base : les membres  sont désignés par un prénom ; les réunions sont confidentielles et l’identité des participants reste secrète.
Dans celles-ci, chacun est libre de parler ou de se taire, mais il est assuré de la bienveillance, du soutien et de la disponibilité des autres participants.Une documentation est fournie aux nouveaux qui sont invités d’abord à écouter.
Comme d’autres associations d’écoute, Al Anon et Alateen ont été amenées à évoluer et à exploiter les nouvelles ouvertures rendues possibles par le développement d’Internet. C’est ainsi qu’ont été créées Al-Anon en ligne,où il est possible d’envoyer un courriel 24h/24, et Al-Anon chat qui permet une conversation en direct par ordinateur.
Les moyens proposés sont différents mais le but est le même : permettre à ceux qui souffrent de l’alcoolisme d’un proche de se retrouver régulièrement, de partager en toute confiance les difficultés qu’ils rencontrent, de sortir ainsi de leur isolement et de vivre plus facilement leur expérience douloureuse.

Françoise Legouis
Comité de rédaction.




Publié le 1 Novembre 2014
Article suivant
Appelez SOS Amité - Téléphone

Téléphone

04 93 26 26 26

Un accueil téléphonique quotidien, tout au long de l'année, 24h/24h.

Parlez avec SOS Amitié en direct

Chat

Tous les soirs de 19h à 23h, nous sommes là pour vous répondre, en respectant votre anonymat.

SOS Amitié - Envoyez un message anonyme

Messagerie

Envoyez votre message, de manière totalement anonyme, vous avez une réponse dans les 48h.